En route vers le Pot au Noir


17 novembre 2017

La journée du 16 novembre a été riche entre rencontres de mer et remontée au classement !

Après les difficultés du début de parcours, chaque petit événement devient, à bord du Gustave-Roussy, un moment de joie : « Nous avons enfin envoyé le grand spi. Nous avons croisé 3 bateaux à vue : 1 cargo et 2 voiliers sous spi tribord amure faisant route vers les Antilles. Nous avons fini notre gros pain au levain de Lanilis, place au pain de mie ».

Mais nos marins ont aussi toujours le cœur à l’ouvrage pour faire avancer leur bateau et cela s’est ressenti ces derniers temps en termes de résultat : « La météo est toujours clémente avec un peu plus de vent ce soir pour surfer davantage. Pour finir la journée, nous avons doublé Gras-Savoye et repris la 8e place. Au pointage de 22h nous étions le bateau le plus rapide de la flotte ! Et bien en voilà une belle journée ! ».

Entre poésie et tactique, Sylvain poursuit : « La nuit est parfaitement étoilée et comme chaque soir nous assistons au magnifique combat entre ORION et le TAUREAU qui protège les PLEIADES. Nous perdrons bientôt de vue ces belles constellations pour en découvrir de nouvelles dans l’hémisphère sud ». Ils sont actuellement à 15° Nord et s’interrogent donc sur la suite du parcours en approche de l’équateur météorologique, le fameux Pot au Noir : « Nous guettons attentivement ce qui se passe et ce n’est pas simple pour la tête de flotte des Class40 actuellement engluée dans le Pot au noir. Espérons que l’on ait plus de chance ! ».

Le fameux Pot au Noir, c’est la zone de convergence intertropicale (ZCIT), l’endroit de l’Atlantique où les alizés de l’hémisphère nord et de l’hémisphère sud (aux directions différentes) se rencontrent. Le choc peut parfois être explosif, entre vent très faible – voir absent – ou grains très puissants parfois orageux. Les nuages sont énormes et très hauts. Selon les périodes, il se situe entre 3 et 9°N et se trouve sur la route pour aller à Salvador de Bahia.

Une zone actuellement très étendue.

C’est un endroit redouté des marins de par la violence des phénomènes rencontrés de 0 à 40 noeuds, mais aussi l’incertitude de sa localisation et de sa taille. On peut aussi bien traverser facilement la zone qu’y rester arrêté de longues heures voire de longues journées. Une fois que l’on rentre dans la zone perturbée, il faut faire du sud, du sud, du sud. C’est le meilleur moyen de traverser au plus vite ou au moins d’essayer, en fonction de ce que le vent autorise. Le Pot au Noir est actuellement extrêmement étendu, de 4° N à 9°N, soit environ 300 milles de long. Avec des bateaux comme les Class40, dans une zone comme celle-ci, on peut généralement faire au mieux 100 milles par jour. La « lutte » pour gagner du terrain pourrait donc durer trois jours pour les bateaux qui l’ont déjà atteint, entre autres les premiers Class40 de la flotte.

La distance au premier du Gustave-Roussy va s’amoindrir au fil des heures… Cela a déjà commencé ! Comme Sylvain et Christophe sont décalés en arrière de la tête de flotte, il se pourrait même qu’ils bénéficient d’un Pot au noir moins actif et ne ralentissent presque pas !

On constate sur les deux cartes ci-dessous que le Pot au Noir (zone plus bleutée entourée en rouge) a fortement diminué entre aujourd’hui (à gauche) et la prévision de dimanche (à droite). Les zones vertes sont des zones ventées, bleu clair un peu moins ventées. Le bleu le plus sombre représente le vent de 0 à 2 noeuds, autant dire absent. Si la prévision est fiable, le moment difficile devrait commencer pour eux dimanche dans la matinée mais ne devrait pas durer… Cela devrait, au moins, leur permettre de fêter dans de bonnes conditions l’anniversaire de Christophe dans la journée de samedi !

Faire un don contre le cancer

Soutenez la recherche sur le cancer menée à Gustave Roussy, 1er centre de lutte contre le cancer en Europe :

* Uniquement en France métropolitaine pour les abonnés Bouygues Télécom, Orange et SFR. Montant du don prélevé sur la facture de votre mobile. Il sera intégralement reversé par votre opérateur à Gustave Roussy. Envoi du SMS non surtaxé.